Anecdotes Thailand


Anecdotes, Asie / mercredi, juillet 13th, 2016
IMGA0297Au fil des voyages, je peu dire qu’il faut éviter de prendre l’Airbus 340, çà secoue beaucoup, les choix de films restent limités, mieux vaut donc le A 380 pour avoir plus de place pour s’étendre.

Bon, quand je dis m’étaler, c’est un grand mot, car on ne peut pas rabattre les accoudoirs afin de s’allonger sur les sièges vacants à côté de nous.
Personnellement je préfère prendre « EMIRATE Airline », car on peut boire à volonté. Personnellement, je n’ai jamais compris pourquoi il y a autant d’hôtesses de l’air asiatique sur une compagnie aérienne arabe .

J’aime bien regarder le comportement des gens, même dans l’avion. Personne ne regarde les consignes de sécurités sur les tablettes numériques. D’ailleurs, leurs films ne reflètent jamais la réalité d’un crash. Les acteurs sourient, personne ne panique, et prennent leurs temps.

Arrivée à BANGKOK, il faut remettre la fiche que l’on nous a donnée dans l’avion qui est pour l’immigration. Ne jamais le perdre après son tamponnage aux Douanes sinon pas d’hôtels et grosse amende au retour. Les bagages arrivent assez vite (10 min après passage aux Douanes) ce qui n’est pas le cas en FRANCE.
On joue à cache cache pour acheter ses cigarettes et autre au DUTY Free. En effet, ceux-ci ont une réglementation concernant la vente de cigarettes. Ils ne doivent pas être visibles au public.

Une fois arrivés dehors avec ses bagages, les chauffeurs de Taxi me sautent dessus pour que j’aille avec eux. C’est pareil à Mumbay, Vietnam ,,, je résiste à la simplicité et aux prix exorbitants des pseudo VTC. Direction le Rez de Chaussée où l’on voit des TAXIMETER jaunes et des bus. Si j’opte pour le bus c’est reparti pour une longue route vitesse escargot et après 12 heures de vol, j’en ai plein les fesses. Direction les taxis et plus particulièrement voir une hôtesse qui me fait signe pour prendre un ticket auquel figure le numéro de taxi libre.

taxi

Sur la route, je vois souvent des camions types « Bétaillères » sauf que ce n’est pas des animaux derniers, mais des gens emmitouflés ( à cause du soleil) qui après explications du chauffeur sont des ouvriers. Ceux-ci savent tout faire comme peintures, soudures, gros chantiers, ,,,, ils vont là où il y a du travail.
On peut en voir le long des autoroutes sans uniformes et aucun balisage de sécurités.
Autre curiosité, je vois également des scooters « MotoBike » avec 03 ou parfois 04 personnes dessus sans casques et sur l’autoroute. J’ai peur pour eux en cas d’accidents.

motobike nombreux

Les Taxis et les voitures Thaï sont étonnamment propres et sans une rayure. Les vitres sont supra teintées. À voir l’état de leurs voitures, on pourrait penser qu’elles sortent d’usine alors qu’elles dépassent les 500 000 km au compteur.

Petite pause dans une station essence pour mon taxi et là … il ne font le plein que de GPL … c’est pas cher et vert,
pas de GPS dans les véhicules, J’ai eut raison d’imprimer le plan et le donner au chauffeur.
À L’hôtel, pas de surprise, si les réservations sont faites sur Internet, donnez votre passeport et le petit papier de l’immigration. Je répète, ne pas perdre ni l’un , ni l’autre. Je laisse 1 000 Bath de caution.

Conseil pour les hôtels. Le nombre d’étoiles ne veut presque rien dire ici. Toujours choisir un hôtel avec gardien (juste pour le plaisir de voir un homme en uniforme, se mettre presque au garde à vous a votre passage) , veilleur de nuit et piscine (car il fait chaud tous les jours).

J’ai fait d’infâmes hôtels, du « BOUIBOUI » au 05 étoiles, résultats :

– Il faut une clim sinon c’est l’enfer la nuit.
– Dans les hôtels miteux, les murs sont en cartons et les vieilles clims vibrent très fort
– J’aime le café et les tartines le matin, chose impossible dans les autres
– Une piscine à l’eau claire après manger pour faire une sieste.
– Accès à internet WiFi même si on est déconnecter toutes les 05 min.
– Pas très loin du centre-ville et pas très proche non plus.
– Un miniMarket ( mais il y en a tous les 100 m) pour acheter des trucs à grignoter et à boire.
– Pas de chambre donnant sur la rue ( l’enfer du tapage)
– Dernier étage ( pas de moustique)

J’ai remarqué différentes choses dans les hôtels concernant les touristes chinois :

– Ils se déplacent par groupe de 50
– 06 h du matin, ils se lèvent tous en même temps et parlent très très fort dans les couloirs et au self.
– 07 h15, je suis comme un malheureux avec ma tasse de café et mes tartines debout à chercher une place … tant pis, je m’incruste à une de leur table. Ils ne parlent pas un mot anglais. Bon ils me regardent du coin de l’œil. Changement de table et vais manger avec les employés Thaï qui sont morts de rire et m’ont pris en pitié.
– 10 H je me rendors pas, un groupe de Chinois parlent très très fort dans les couloirs. Je me lève, leur demander de parler moins fort en Anglais. Un ange passe. Je referme la porte et c’est reparti de plus belle.
– 10h30 Je vais à la piscine … Mon Dieu … Ils sont encore là. À savoir que seules les classes supérieures chinoises qui sont allées à l’université savent nager c’est à dire même pas 1/5 de la population. Ils restent là où ils ont pied. Je ne leur en veux pour rien. Sauf pour une chose. Ils ont tendance à cracher partout et se font remonter les bretelles sans arrêt par les Thaïs et leur accompagnateur (qui parlent anglais).
– 21h après les visites touristiques de la journée et après avoir mangé Street Food et déposer quelques emplettes au seven eleven ( mini market), directions les bars. Les touristes Chinois passent devant les bars ouverts sur la voie publique prennent des photos de nous au comptoir et continues leur chemin en groupe. Ils ne consomment pas dans les bars. Ils regardent l’effervescence des animations des bars.
Une fois l’hôtel payé, compter dépenser environ 3 000 Bath par jours pour être très confortable (taxis, musée, nourritures, boissons, éléphants, bateaux, plongée, parachute ascensionnel, scooter des mers … )
Les massages :
– 100 bath pour les pieds
– 150 bath massage thai
– 200 – 300 bath aux huiles essentielles

Nourritures:

On peut manger dans des macDo ou des Subway mais ma préférence est largement pour les street food.
Pas de panique, pour manger en soirée, direction un bar ouvert sur rue (comme presque tous les bars). Forcement une fille animatrice de soirée du bar va vous tenir compagnie pour jouer au Billard, aux domineaux, cartes , puissance 4, … Commandez-lui des pâtes thaïe ou autre que vous mangerez sur le baflan du Bar. Ses établissements ne font pas à manger et accepte donc que l’on mange sur le baflan du bar et ou voir avec eux.

Les street Food sont des sortes de SIDECAR équipé de table de cuisson, ou de vêtements, chaussures … Attention aux plats épicés, ici ils arrachent à l’entrée et sortie ( no PET MA Mac) . Pas besoin de couteaux ni de fourchettes, juste une cuillère (pour la soupe) et des baguettes.
Ils mangent beaucoup de porc qui se révèle avoir plus de gras que de viande.

Conseil lors de mes déplacements, prenez-vous un ou une guide pendant votre séjour. Pas besoin de chercher loin. Les serveuses dans les bars qui parlent anglais vous le proposeront pour 1 000 Bath / jours plus la nourriture. L’avantage du guide, c’est qu’il est de tradition qu’il s’occupe de vous comme un membre de la famille. Il négocie les prix des transports, nourritures connaît les bons endroits à voir.

Exemple de prix sur les marchés :

– Chort 150 bath
– Tee-chirt 150 bath
– Location de scooter 20 bath / jours
– Location d’une voiture basique avec clim (of course) 1 000 bath / jours

Conseil, mettre sont casque sur les motos scooter même si les Thaïs ne le font que très rarement, la police savent que vous avez de l’argent et vous fera payer une grosse amende.
La priorité sur la route :

C’est simple, plus le véhicule est gros plus il est prioritaire. Ici les piétons ne sont pas prioritaires, mais des dommages collatéraux.
Statistique : Il y a une voiture pour 10 scooters dans les rues.

LE JOUR :

Généralement on dort jusqu’à 13 h, car la vie s’articule jusqu’à très tard la nuit.
Visite des centres commerciaux équipés de son petit sac à doc et un plan de la ville pris à l’hôtel et de la carte de visite de l’hôtel si on se perd ( pour le taxi)
Ici les objets qui sont des copies chinoises sont affiché comme tel, on ne peu pas se tromper entre un vrai et un faux téléphone portable dans les boutiques. C’est la loi.

Il faut beaucoup boire, on se déshydrate très vite. Ne pas boire l’eau du robinet sinon c’est la dysenterie assurée. Perso j’ai opté pour la bière (POM HIOU BIA HEINEKEN ). La bière locale est la LEO, SINGHA ou TIGER. Les lady des bars ne boivent que de la bière Light qui est la SAN MIGUEL.

Personnellement je pense que les copies sont de très bonne qualité comme les téléphones, tablettes ou tee chirt (pas les chaussures) . J’arrive avec les valises presque vides et repart plainent.
PS : Attention aux DOUANES.

Vous pouvez regarder les boutiques de prestations de services vacances pour les escurtions et même réserver un taxi à une date et heure donnée pour vous ramener à l’aéroport.
La journée, il n’y a pas trop de monde dehors à cause de la chaleur. Les Thaïs n’aiment pas le soleil, le bronzage doit être subtile voir nul. La couleur de peau est très importante ici ( comme au Japon). Une sorte de CAST et une histoire de réincarnation m’expliquent un moine dans un temple.

Je n’ai de cesse à dire que la nourriture ici est très bonne même si elle est vendue dans la rue sur une simple table, il faut goûter.

Ne jamais perdre sa carte bleue.

Il m’arrive souvent des problèmes avec mes cartes de crédit. Démagnétisé, code oublié ou perte. Un guichet ATM m’a avalé ma carte alors que je retirai de l’argent. Il faut être rapide à récupérer sa carte sinon elle se fait avaler. Je relève l’emplacement de cet ATM, sa couleur (important) et son numéro ( affiché dessus). Direction un moto-taxi qui me dépose 05 km plus loin où se trouve une de ses banques correspondant à la couleur ( pas de nom pour pas froisser). Il ya 04 hôtesses et 06 guichets qui sont incapables de savoir comment récupérer ma carte bleue. Tans pis, direction WESTERN UNION après avoir téléphoné à un ami pour m’avancer de l’argent.

Les Transports :
Ici les rues font plusieurs kilomètres de long de ligne droite.
Les bus sont des camionnettes équipées de 02 banquettes et juste avec un toit. Pas d’arrêt précis. Il faut juste activer la sonnette pour descendre et les payer de 10 bath / pers.

busSi vous avez réservé un taxi pour vous ramener à l’aéroport le jour J vous remarquerez que vous allez payer moins cher le retour. Je ne sais pas trop pourquoi.
Perso, pour sortir des circuits touristiques , je prends les minibus pour aller dans les campagnes ou autres lieux. Ils sont équipés d’une Clim très froide, d’une couverture par passager, et un paquet de biscuit avec une mini bouteille d’eau. C’est confortable.

LA NUIT :

Dans les bars on est souvent accosté par des vendeurs à la sauvette qui veulent vendre des copies de médicament (ex : viagra) montres … Même si il y en a un toutes les 05 min, il ne faut pas s’énerver et dire gentiment non.

Des petits groupes de musique jouent en live des titres très connu un peu Rock et je dois dire qu’ils sont fichtrement bons. Un billet de 50 Bath et ils jouent votre musique. Ils peuvent aussi t’inviter à chanter avec eux si tu connais les paroles.

On fini souvent la soirée très alcoolisée, toujours avoir 100 Bath et la carte de visite de l’hôtel sur soi pour louer les services d’un MOTOBIKE pour se faire ramener.

Je vous invite à goutter un alcool très spécial ; le WHYSKY THAI . Issu d’une fermentation de racines, c’est très puissant et traite. Ils vous diront que cet alcool est trop fort pour eux, il paraîtrait qu’en boire fréquemment vous rend fou.

A vous de voir, mais faite attention aux joueurs homme THAÏS de billard qui vous invite à jouer avec eux. C’est 50 bath le pari. Ils sont des pros et jouent très souvent qu’avec une seule main !!!

DIVERS :

– Leurs balais à un manche court
– C’est le royaume de SIAM et des moustiques
– Ils mangent à toute heure
– Les informations nationales ne les intéressent pas.
– Ils n’aiment pas les ordinateurs, mais adorent les téléphones portables très haut de gamme.
– Tout est comestible
– Les jeunes hommes 15-20 ans sont très nerveux
– On ne boit pas d’eau, mais de la bière toute la journée
– Ils croient au fantôme et n’aiment pas dormir seuls
– Il n’est pas rare de voir des fonctionnaires de police boire dans des bars en uniformes
– Les Thaïs détestent le Café chaud, certain mon dit qu’une fois qu’ils ont en bu un, il ont le cœur qui explose.
– Ils se baignent habillés a cause du soleil.
– Sur les plages, les BANANA BOAT et scooter des mers passent juste à côté de là où vous vous baignez
– Personne dans les rues jusqu’à 15h
– Leurs sujets de prédilection sont les FARANG (nous)
– Ils aiment beaucoup les personnes qui font sérieux et/ou ont l’air sérieux. Ils vont tout faire pour vous faire sourire
– Ne pas toucher la tête d’un enfant (bouddhiste)
– Ne pas pointer une direction ou quelqu’un avec son pied (bouddhiste)
– Toutes les voitures sont bénies, on retrouve souvent au plafond intérieur de ceux-ci des symboles bouddhistes
– Ils ne font pas d’état du véhicule qu’ils vous louent, ni avant ni après
– Ne jamais laisser en caution votre passeport au Carte d’identité. Vous ne là retrouverez jamais et en plus elles ne vous appartiennent pas, mais à notre gouvernement
– 70 % de la population sont bardés de tatouages bouddhistes

À LA CAMPAGNE :

Que ça soit en Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam, on retrouve des stands en bords de route des campagnes vendant des planches de bois, des fruits racines comestibles …
Ma Guide me propose de passer quelques jours chez l’habitant. OK no problem. Me voici traversant en bus les plaines, rizières et Campagne. Arrivée vers 4 h du matin, celle-ci avait commandé par téléphone dans le bus 02 scooters qui nous attendaient à l’arrivée. Il fait très froid dans les montagnes la nuit. Une couverture m’ai prêté par l’un des chauffeurs, et la tête dans le vent me voici sur les routes des montagnes suivies de ma guide durant 20 min.

Arrivée dans une maison de bois typique, l’un d’eux pompe un peu d’essence d’un scooter et allume un feu. C’est parti pour une petite grillade à 04 h30 du mat et au dodo à 05h30 porte et fenêtre ouverte sans moustiquaire.

De 06 h à 10 h du matin, les coqs s’égosillent.
Ici les prières Boudhiste sont à 06h , 09h00 et 20h00
11h00, direction le petit village voisin pour les courses quotidiennes, car pas de frigidaire.

Toujours sans casque sur les routes sinueuses de montagne, il faut éviter les chiens qui dorment au milieu de la route imperturbable par les voitures et scooters qui klaxonnent au passage . INCROYABLE !!

Le marché est hyper sympa. Très typique de l’Asie. Je suis le seul étranger et me sens un peu dévisagé avec le sourire. Les poissons sur l’étalage sont hyper frais voir encore vivant. Ma guide en prend 02 et PAF ,,, le vendeur frappe fort sur la tête de ceux-ci pour les achever. Après la collation sur place ( soupe et pâtes) on repart avec cabas en mains (poissons, porc, riz, piments, œuf, bières, eau.

En après midi, on me présente au moine du temple du village. Il y a beaucoup de monde et sont presque tous de même parenté. On s’organise un repas ensemble le soir chez un des habitants. Le soir venu et les bras charger de viande, je me retrouve avec une 30 ene de personnes. Ils ont apporté de la bière, du riz, … bref … barbecue gelant pour la bienvenue et l’occasion de tous se voir.

Les journées passent et se ressemblent. On profite pour se reposer ( j’ai envie de tuer ses coqs le matin), on pêche, whisky et bière le soir en groupe, découverte des foret, serpents, et autres fruits comestibles dans les arbres. Le matin et le soir c’est plutôt compliqué de se laver. Pas de douche ni d’eau chaude. C’est une grande bassine d’eau froide et un petit bac pour se laver.

La vie est tranquille, paisible, le soir les grillons, oiseaux nocturnes chantent et des crient d’animaux non identifiables dans les bois juxtaposés à ma demeure.
Personne ne parle anglais, d’où l’importance d’avoir un guide pour traduire sure
Très étonnant, ils se disent bonjour, du bout des lèvres voir ils ne le disent pas, même pas au revoir. Ils arrivent comme s’ils s’étaient absentés 05 min, et part comme s’ils allaient revenir dans 5 min.

L’automédication est roi ici. Pas besoin d’ordonnance pour acheter des antibiotiques ou autre.
Je ne compte pas les jours loin des grandes villes. Je mange, dors, me balade à toutes heures du jour comme de nuit. Cette vie me détend et me déstresse. Je m’aperçois que j’étais énervé pour un rien dans la vie active. On se retrouve en face de soi-même et on relativise beaucoup plus.

Il y a des jours où je pars à la cueillette, de fruits, larves, insectes afin de les faire frire et manger plus tard. Ils passent toujours devant moi dans la foret pour que je ne risque pas de tomber sur un serpent ou autre danger. Ils sont très avenants les uns envers les autres et surtout sur les visiteurs.

Mon tube digestif a un peu de mal, mais au bout d’une semaine celui-ci c’est bien adapté.

J aime beaucoup donner un coup de main, couper du bois, s occuper des jardins potages, chercher des fruits …

Les femmes refusent que je les aide à porter les courses au marché … réponse de ma guide : «  La nourriture est une affaire de femme dans tous les sens du terme » … ok !
Les jours de pluie me stress un peu. Les câbles ligne haute tension sont innombrable. Ils sont connectés et passent partout. On a l’impression que les branchements ont été faits à la va-vite. Dès qu’il pleut, on voit souvent des arcs électriques.
La 3G fonctionne encore mieux que la 4G de la FRANCE. Pas de problème sur ce côté.
Les temples sont superbement décorés de gravures, de couleur … Les femmes doivent se couvrir les jambes pour y rentrer. Pour ceux qui ne sont équipés, des PareHaut sont à disposition à l’entrée.

La fête foraine.

On se rend en pick-up à une fête de village. Sur le chemin on récupère des gens sur le trottoir qui s’y rendaient à pied. Des stands de nourritures ne manquent pas, barbent à papa, un groupe de musique, une grande roue, un théâtre chinois (?) et un stand de tir. Ni une ni deux, direction le stand de tir. J’arme le fusil à air comprimé, un bouchon aux bout, et … carton plein. Visiblement je suis un bon tireur hihihi.

Après avoir gonflé mon égal, direction avec ma guide et ses amis aux concerts. Je commande plusieurs mètres de bière, m’assieds à une table près du bar auquel des fonctionnaires de police en uniformes buvaient. Au bout d’un quart d’heure sur la piste de danse près de l’estrade, 2 – 4 – 10 – 30 gars se battent et le nombre grossissait à vue de nez. Paisible à ma table ma guide et ses amis mon pris par les bras et traîné en déport du concert. Les tables, les chaises, bouteilles commençaient à voler dans tout les sens et moi je pensais à mes bières gâchées. Plusieurs coups de feu retentirent et là me suis dit que ma guide avait raison de m’obliger à partir. 15 minutes plus tard en essayant d’éviter les différentes bagarres qui se sont enclenchées un peu partout dans le village, 02 camions de militaires arrivent et ça commence à courir partout. Ma guide prend un scooter qui était dans un coin ( je ne sais pas à qui il était) et on rentre. Apparemment ma guide me raconte que c’est toujours la même chose durant les fêtes.

Les soirées sont super sympa, mais faut pas tarder trop tard.
04 possibilités :

– On vomit partout étant fort alcoolisée
– On se bat pour un oui ou un non
– On s’effondre alcoolisée
– Plus de bières … on rentre

Dans certaines campagnes, il est encore possible de fumer des opiacés. Mais ne suis pas partisans.
Retour en Ville
Il y a un tatoueur dans chaque rue. Faut être cool avec eux, car ce sont généralement les garants de la tranquillité de la rue à défaut de policier. Généralement c’est eux qui résolvent les petits problèmes de quartier.
Les discothèques

Ici pas de limite dans les décibels, on ressort un peu sourd de là. L’avantage c’est que l’on ne fait pas la queue au bar pour commander. Des qu’on est à l’intérieur, des serveurs arrivent prennent votre commande et reviennent 5 minutes après. La bière est finie ? Pas de problème, la dernière gorgée avalée un serveur arrive prendre votre nouvelle commande.
Il n’est pas rare que dans cette discothèque haut de gamme il y a des gens qui travaillent aux toilettes. Face à la cuvette un employé vous place une serviette chaude parfume sur la nuque et vous masse les épaules. Une fois fini, direction le lavabo où une autre personne prend vos mains et les lavent. On laisse un bon pourboire et on les remercie.

Besoin de DATA ?  :
Si vous n’optez pas pour acheter une carte sim avec du DATA ou que vous en avez plus, allez dans les bars, ils vous donneront toujours les codes WIFI des box les entourant.
Les caméras :

Les caméras pilules. Toutes les boutiques, hôtel, restaurant en ont. C’est une réglementation que personne ne conteste. Elles fonctionnent très bien. En cas de problème, la police commence par exploiter les vidéos.

Je pourrais continuer à parler pendant des heures sur d’autres sujets comme les Expats, les retraités, le système de santé, les systèmes de paiement via le portable, les monastères, le système policier et leurs amendes, les pots de vin, la politique, les tensions aux frontières, … Mais c’est tellement vaste que je vous laisse le vivre et découvrir par vous même la Thaïlande, le Vietnam, Laos, Cambodge qui sont … « SAME – SAME »

PHOTOS / VIDEOS : Click Me 

Le Carnet de voyage de la Thailande : Click Me

Une réponse à « Anecdotes Thailand »

Les commentaires sont fermés.