Italie : ROME


Carnet de Voyage, Europe / mardi, novembre 1st, 2016
Il faut l’avouer, partir direction Italie a Rome a un air de Romantisme, des histoires captivantes pouvant remplir plusieurs bibliothèques et parfaite pour un week-end. Le mieux est effectivement d’y rester 3 jours. Tellement de chose a voir et a faire que jái bien rempli mon carnet-voyage.

Pour ceux qui aiment marcher, vous serez bien servi car tous les musées, trattoria, place, et autre points d’intérêts se font à pied. Sinon vous avez deux lignes de Metro qui vous ferons rappeler ceux qu’il y a à Paris.

La douceur de vivre:

* Apprécier la douceur de la langue italienne qui réchauffe les oreilles, à peine descendue de l’avion
* Voir « Via Aurelia » sur tous les panneaux sur la route de l’aéroport, quel accueil !
* Être surprise d’un ciel azur de bon matin alors que novembre couvre la France de grisaille
* Admirer les couleurs crème-ocre-oranger, partout
* Se perdre dans les petites rues, les places en nombre
* Comprendre ce qui signifie la Dolce Vita
* Savourer un petit-dej-bain de soleil sur Campio dei Fiori

Ce qu’il faut absolument voir :

plan-de-rome

Visiter le Panthéon

Temple antique converti en église chrétienne, le Panthéon est un véritable trésor romain. La lumière qui filtre à travers  le puit de lumière offre une ambiance unique aux visiteurs.

la-piazza-navonaVisiter la place Navona

Auparavant, on y trouvait des marchés et des cérémonies. Aujourd’hui, on y trouve des touristes et des marchants de glaces ! Malgré tout, j’ai été bluffée par cette place immense où l’on fait un 360° sur soi pour l’admirer. Ses fontaines baroques et ses sculptures sont saisissantes

Visiter le Forum Romain et le Palatinforum-romain-et-le-palatin

Ces deux sites sont également gratuits le premier dimanche de chaque mois et ils se trouvent juste à côté du Colisée.

Le forum Romain est un tas de ruines éparpillées au cœur desquelles on se balade. On essaie d’imaginer ce que cela a pu être en vrai. Avant. On feuillette son guide pour trouver des indices. On a presque envie de voyager dans le temps…

basilique-saint-pierreVisiter le Vatican (Place et Basilique Saint-Pierre, musées et chapelle Sixtine)
Visiter la Basilique Saint-Pierrechapelle-sixtine
place-saint-pierreVisiter la Place Saint-Pierre
Visiter le Colisée de Rome

Le premier dimanche du mois les monuments et musées nationaux sont gratuits ! Chouette, non ? (Vous pouvez aussi prendre des billets pour une visite des souterrains.

Visiter les musées du Vatican et la Chapelle Sixtine (mais attention au porte feuille car votre budget va exploser)

Résumé de mon séjour:

Arrivez en soirée à Fiumicino – juste avec ma valise cabine –  a l’extérieure de l’aéroport, des travaux partout, on se dirige vers la droite acheter un ticket aller retour au guichet qui m’amènera jusqu’à la gare de Termini. J’ai pris la sociétés TAM allé / retour, ils se valent tous, il faut compter 5€ l’aller simple pour 45 minutes de bus environ (pas cher, premier bon point).  Arrivé à Termini, c’est l’heure d’aller passer une première soirée au calme, quartier Monti, on refait le monde assis sur le bord d’une fontaine au milieu de la piazza.

Demain, grosse journée.

J’ arpente les rues, sans carte, sans but du coup je tourne beaucoup en rond, mais je trouve aussi des coins sympas, on pousse des portes, en referment d’autres. On rentre dans des cours intérieures, en regarde d’autres de plus loin. On traverse le Tibre dans un sens, puis dans l’autre.

Au menu : Paccheri alle vongole. Les Paccheri se sont des grosses pâtes un peu épaisses et juste délicieuses accompagnées de palourdes.

la Piazza Navona :

on ne s’attarde pas, la place est très belle, mais on préfère de loin, aller se perdre dans les rues parallèles.

On remonte vers la Piazza di Spagna admirer les perspectives sur la ville. On remonte encore un peu, le long de la Villa Borghese pour avoir un joli point de vue pour le coucher de soleil qui, ce soir, a la tête dans les nuages. On s’arrête juste au dessus de la Piazza del Popolo pour profiter de la vue sur toute la ville.

Le temps de passer une soirée et de tester l’aperitivo romain au San Lorenzo Caffé. On paie sa boisson en arrivant dans un bar, comptez 7€ et après vous avez accès au buffet à volonté. Pâtes, toasts, Pâtes, spécialités asiatiques (!), pizza, pâtes… tout y est, de quoi (largement) manger à sa faim tout est étant déjà dans le bar dans lequel vous allez passer la soirée.

Le réveil pique, grande journée ensoleillée, ce soir, je vise le coucher de soleil depuis l’une des collines qui surplombe la ville (petit dej’ cappucino + croissant au nutella. Le combo gagnant ). Le contraste entre la veille et ce jour, est incroyable. La météo est super agréable, les lunettes de soleil sont même de sorties. On passe devant le Colisée, le Forum, on fait un détour par le Capitole pour profiter d’un nouveau point de vue.

On prend le temps, on se perd dans les rues, se retrouvent. On traverse le Tibre, direction le quartier de Trastevere, moins connu des guides touristiques, c’est un quartier bourré de charme, plein de ruelles colorées, de fontaines, c’est très animé, les façades et les terrasses sont à tomber. La glace stracciatella aussi.

On se balade, prend des photos. La luminosité commençant à baisser, on décide de monter au point de vue pour attendre le coucher de soleil, direction Il Gianicolo. Les pieds dans le vide, le regard qui balaie la ville, le Panthéon à droite, la Basilique Saint Pierre à Gauche, l’Eglise Orthodoxe de l’autre côté, le bâtiment Vittorio Emmanuele…

Et si on rentrait ? Les jambes sont lourdes, le problème à Rome c’est que les transports en commun, il y en a aussi souvent que des trams à Nantes à 2h du matin. Pas d’horaires, pas de panneaux d’affichage, du coup, mieux vaut ne pas avoir rendez-vous. Ce soir, c’est pizzeria et pour faire original : une bonne vieille 4 fromages… buonissimo. Un tiramisu pour le dessert

Où se trouve l’aéroport Roma Ciampino ? 

 Roma Ciampino est excentré (15 km du centre-ville), il faut ajouter 30 à 60 minutes de trajet (selon la circulation) en bus (8€/personne) ou en taxi (30€/le trajet) pour rejoindre le centre de Rome.

Le taxi peut être une alternative intéressante, si vous voyagez à quatre personnes, car cela réduit un peu la note (30€/4= 7,5€ par personne) et peut vous permettre de quitter l’aéroport confortablement et plus rapidement qu’en bus (pas besoin d’attendre que le bus soit rempli pour partir).

Comment se déplacer dans Rome ?

En Taxi
  • C’est l’option la plus chère, surtout si vous vous retrouvez dans les embouteillages  ! Ces derniers font vite grimper le prix du trajet. Si vous choisissez ce moyen de locomotion, soyez vigilant ne prenez pas un taxi sans licence. Prenez des voitures officielles de couleur blanche (SPQR) ou jaune (TAXI).

En métro
  •  Notez que ce dernier contourne le centre historique et il n’a que deux lignes. Une troisième est en cours de construction.

Notre anecdote : 

Pour chaque trajet, nous achetions nos tickets au distributeur automatique (1,50€). Vous devez savoir que le billet est valable 100 minutes mais uniquement pour un aller ! Ce qui signifie que si vous vous apercevez après avoir composté votre pass que vous avez pris la ligne à l’envers, vous êtes obligés de racheter un billet

En bus

  • le réseau de car est dense (240 lignes environ). Par contre la ponctualité du shuttle est aléatoire.

En tram

En Vespa

  • Des bornes sont installées dans le centre-ville, il vous faudra vous munir d’une carte auprès d’un point d’information touristique.

A pied

  • Le meilleur choix est la balade à pied, car vous profitez et découvrez toutes les surprises que Rome vous réserve.

 Vos titres de transport

Ils sont identiques pour le bus, le métro et le tramway. Les tickets s’achètent dans les kiosques à journaux, des bureaux de tabac, aux guichets de stations de métro et dans les machines automatiques présentes en station ou en tête de certaines lignes de bus et de tramway. Le billet standard (1,50€) est valable 100 mn, et permet autant de trajets ou de transferts en autobus ou en tramway que vous voulez, mais uniquement un trajet en métro. Les enfants de moins de 10 ans accompagnés d’un adulte ne payent pas. Le billet doit être composté (timbrato) à votre montée dans le premier bus (l’heure d’expiration s’imprime sur votre titre de transport).

Il existe des formules de biglietti pour :
  • un seul trajet (100 minutes)

  • une journée

  •  3 jours

  •  7 jours

Autre remarque sur le transport à Rome  :

Pour les petits bus électriques du centre 116-117-119 , les bigliettis sont différents de ceux du métro. Notez que dans chaque mini bus, vous trouverez des distributeurs de tickets à bord. (Ayez donc de la monnaie sur vous.)

Rome –  GRATUIT

Certaines visites de monuments  sont gratuites :

  • le Panthéon

  • et toutes les églises (ce qui est parfois payant, c’est la lumière pour regarder les peintures)

Tous les citoyens européens de -18 ans et de + 65 ans peuvent visiter les musées et monuments gratuitement

En avril, profitez de la Settimana della Cultura pendant laquelle tous les musées ouvrent leurs portes.

Rendez-vous dans la rubrique Photos \ Videos